L’état de santé mental des seniors : un enjeu de premier ordre

Si vous approchez de la retraite, il est important de planifier vos finances pour vous assurer une vieillesse sans souci, sûre et confortable. Si vous êtes déjà retraité, prenez dès maintenant des mesures pour libérer des ressources et gérer judicieusement votre argent afin de vivre une retraite épanouie.

Des options financières sont disponibles pour aider à faire face aux dépenses importantes et financer vos besoins de seniors : l’adaptation et l’amélioration du logement pour le maintien à domicile, les frais de santé ou d’assistance à domicile, l’aide intergénérationnelle, etc. Ces options varient en fonction des circonstances individuelles, notamment de l’état de santé des personnes âgées, ce qui peut influer sur les solutions de financement disponibles ou nécessiter de les rechercher.

femme âgée souriante croisant les mains avec

Le fait de se concentrer sur la santé des personnes âgées peut avoir une incidence de premier ordre sur les solutions financières qui leur sont offertes, qu’ils s’agissent des aides sociales ou des options de financement privé.

Le bien-être des personnes âgées en France doit être une source de préoccupation majeure de tous les jours pour le gouvernement et les citoyens, plus ou moins âgés.

Malgré l’augmentation de l’espérance de vie des seniors grâce aux progrès médicaux et technologiques, de nombreuses personnes se retrouvent dans une situation de dépendance et de réduction de l’autonomie (appelé personne à mobilité réduite, ou “PMR”). Cela peut être dû à des problèmes de santé physique ou mentale. Des catégories d’invalidité ont été créées pour catégoriser les personnes en fonction de leur handicap.

Avec le vieillissement de la population française, les besoins en matière de soins de santé pour les personnes âgées augmentent considérablement tout comme le niveau de dépendance et la perte d’autonomie des seniors. Avec l’allongement de l’espérance de vie, il est essentiel de veiller à ce que les personnes âgées aient la capacité de mener une vie saine et de rester indépendantes le plus longtemps possible. On estime qu’à 65 ans, les femmes peuvent rester autonomes pendant douze ans, et les hommes pendant dix ans.

La priorité doit maintenant être d’améliorer la qualité de vie et les conditions de vie quotidiennes de notre population âgée, plutôt que de se concentrer uniquement sur l’augmentation de l’espérance de vie. Pour que nos aînés restent en bonne santé et indépendants le plus longtemps possible, il est essentiel que leurs conditions de vie et leur bien-être soient entretenus de manière adéquate.

Dans cette perspective, le bien-être et l’état de santé mental des personnes âgées en France est un sujet important de notre société. Les personnes âgées rencontrent souvent des difficultés qui peuvent avoir un impact négatif sur leur santé mentale, comme l’isolement, le manque d’indépendance et le deuil. Par conséquent, de nombreuses personnes âgées souffrent de dépression, d’anxiété et de troubles de la mémoire.

La détérioration de l’état de santé mental des seniors est loin d’être un sujet anodin. En effet, des études de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) montrent que plus de 20% des personnes âgées de 60 ans et plus dans le monde sont atteintes d’un problème de santé mentale ou neurologique (sans compter les maux de tête). Ces problèmes de santé mentale chez les seniors peuvent être liés à : 

  • Des maladies neurodégénératives (ou démences, c’est-à-dire la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés) ;
  • Et à la dépression.

Qu’ils s’agissent de dépression, d’anxiété, de troubles cognitifs et/ou addictifs, dans ces circonstances, il est essentiel de répondre aux besoins des personnes âgées en matière de santé mentale afin de leur garantir l’accès aux soins et au soutien dont elles ont besoin, notamment la prévention et le dépistage précoce des troubles mentaux, ainsi que l’accès à des soins de qualité et abordables.

En outre, il arrive que les seniors soient confrontés à un accès limité à certaines solutions financières en fonction de leur état de santé mental car les banques, réticentes à l’idée de prêter à des personnes vulnérables et/ou dépendantes, refusent de leur accorder un crédit ou leur demandent des conditions bien trop importantes.

Quelles solutions pour financer la détérioration de mon état de santé mentale ?

Il est essentiel pour leur bien-être et le bien-vieillir des personnes âgées de veiller à ce qu’ils aient accès à des soins de santé rentables et de qualité, sans obstacles financiers ou administratifs majeurs. Ainsi, des mesures publiques doivent être mises en œuvre pour soutenir les personnes âgées et les aider à rester en bonne santé.

Dans cette perspective, l’État propose des aides sociales pour les personnes en état de dépendance, comme l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) et l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie). De même, pour assurer le maintien à domicile désiré par plus 90 % des seniors, l’ANIL (Agence nationale pour l’information sur le logement) propose des aides à l’adaptation du logement, ainsi que diverses aides pour financer l’adaptation des salles de bains aux conditions de vie et de dépendance des seniors.

Au niveau local, des aides sont disponibles pour financer l’assistance à domicile et faciliter les tâches ménagères (transport, courses, livraison de repas, etc.).

Pour les seniors propriétaires, il existe différentes possibilités financières en plus des aides sociales comme l’APA et l’ASPA. Il s’agit notamment de la vente en viager, de la vente en nue-propriété, du prêt senior et du prêt viager hypothécaire (ou PVH). En profitant de ces options, les seniors peuvent avoir l’esprit tranquille en sachant qu’ils ont un financement sûr et fiable pour leurs projets de retraite.

À lire aussi :